KEPHIR Environnement : Bureau d'études spécialisé sur les problématiques thermiques et environnementales Bilan carbone, ecobilan, habitat bioclimatique et passif, énergies renouvelables ...

 

La compensation. Pourquoi faire ?

Vous n'arrivez pas à réduire suffisamment votre empreinte carbone. Grâce à la compensation volontaire, vous pouvez réduire les émissions de CO2 à la hauteur de vos propres rejets en participant au financement de projets « verts » grâce à 2 mécanismes :


  • Le MDP (Mécanisme pour un Développement Propre) pour les pays en voie de développement,
  • Le MOC (Mécanisme de Mise en Œuvre Conjointe) pour les pays développés.

Compensation volontaire

La compensation. Comment ça marche ?

Compenser c'est financer un projet qui va réduire, ailleurs dans le monde, les émissions de gaz à effet de serre, proportionnellement à une quantité que vous définissez vous-même.

De façon concrète, vous achetez des réductions de CO2 qui correspondant à vos émissions. Le référentiel est la tonne de réduction de CO2. Ces achats financent dans le monde des projets qui réduisent les émissions de CO2 en grande quantité. Vous ne financez ainsi que la partie du projet qui correspond exactement à vos émissions.

Les réductions de CO2 achetées aux porteurs de projets avec vos achats de compensation sont également appelées "crédits carbone".

La compensation n'est pas un droit à polluer.

La compensation volontaire ne doit pas être interprétée comme un droit à polluer. Elle vient compléter votre plan d'action si celui-ci, en raison de difficultés techniques ou économiques, ne vous permet pas d'atteindre les objectifs définis.